Pourquoi choisir un katana forgé à la main plutôt qu’un katana industriel ?

Le katana est une arme blanche qui était utilisée jadis par les guerriers japonais. Actuellement, n’importe qui peut s’en procurer un dans une boutique de vente de sabres nippons. Afin d’obtenir un bon katana, il faut cependant préférer un qui soit forgé à la main plutôt qu’un modèle industriel. Vous trouverez ci-contre les raisons pour lesquelles vous devez faire ce choix.  

Avoir en sa possession une pièce faite sur mesure

Les katanas forgés à la main sont fabriqués par des maîtres qui ont de nombreuses années d’histoire et d’expérience dans la forge. Les sabres japonais ont besoin de matériaux spécifiques pour que leur lame soit tranchante et leur manche agréable à tenir. Ce sont des caractéristiques que votre épée aura s’il est forgé à la main. Vous pouvez obtenir plus d’aide via ce lien qui présente un katana avec une garde en fer sculpté. 

Avez-vous vu cela : Quelles sont les étapes pour jouer aux jeux d'imitation ?

Les collectionneurs de sabres nippons qui recherchent une arme aussi affutée que cette dernière doivent alors s’offrir une pièce faite sur mesure. Si le katana est destiné à la décoration, le maître forgeron se chargera de vous concevoir une arme aux détails soignés. Selon vos besoins et vos attentes, vous aurez en votre possession un sabre avec un fourreau stylé et des motifs originaux.      

Des techniques de forge authentiques

La création d’un véritable katana est le résultat d’un processus méticuleux maîtrisé par les forgerons. Fabriquer un sabre est un acte sacré dont les techniques se transmettent pendant de nombreux siècles. Voici la présentation de quelques procédés de forge d’un katana traditionnel japonais.

Sujet a lire : Huiles essentielles: comment les utiliser dans ma routine beauté ?

L’extraction du tamahagane

Ce matériau est obtenu avec l’usage de tatara, de sable et de charbon de bois. Pour que l’alliage soit de grande qualité, il doit avoir une structure cristalline et une bonne densité. 

Le pliage de l’acier

À ce niveau, le forgeron fait le choix d’un acier dur dans le tamahagane pour réaliser la partie coupante de la lame. Associé à un acier plus tendre, on obtient un katana résistant.

L’obtention de la lame courbée du katana

Pour fabriquer son sabre japonais, le forgeron peut employer diverses techniques. Les plus sont connues le kobuse ainsi que le honsanmai. La formation de la lame est ce qui fait la fierté des maîtres forgerons. 

Le tranchant de la lame

Afin que le tranchant gagne en dureté, on protège son dos et ses côtés du refroidissement. Une partie de la lame est alors recouverte d’un mélange de charbon, d’argile et d’autres éléments. Aujourd’hui encore, il reste difficile d’obtenir un katana de très grande qualité avec des méthodes industrielles.

Après toutes ces étapes, le togishi vient donner son tranchant final à la lame du katana tout en faisant ressortir sa beauté. Pour ce faire, il utilise diverses natures de pierres à aiguiser. Le polissage se fait en deux phases que sont le ji-togi et le shiage.   

 

About the author